Le netlinking après Penguin

Dans Référencement

links web 200x300 Le netlinking après PenguinAujourd’hui, l’équipe Web Images Associées vous propose cet article sur « Le netlinking post Penguin ».

Le sujet du netlinking (stratégie d’acquisition de liens entrants, backlinks), intéresse beaucoup la « seosphère » surtout après le déploiement du filtre Penguin de Google qui vise à chasser les mauvais liens et à sanctionner les abus sur les liens.

Nous avons assisté au Seo Camp Day de Caen en février, où David Dudouet de Refeo nous a fait un tour des principales sources de netlinking. Ensuite, le 14 mars dernier, à Paris, se déroulait l’un de plus important évènement seo de l’année. Il s’agit bien évidemment du SEO Campus à L’usine. Lors de cet évènement, Sébastien Monnier, fondateur de Woptimo nous a parlait du netlinking Post Penguin.

L’article d’aujourd’hui a comme objectif de vous présenter les deux conférences citées, mais aussi de vous donner quelques informations complémentaires sur le netlinking.

Le netlinking pour doper votre SEO

Conférence sur le netlinking de David Dudouet de Refeo.fr.

David nous explique que le netlinking est le turbo du Seo, un critère parmi les cinq nécessaires pour un bon référencement. Il y a bien évidemment la recherche de mots clefs, l’aspect rédactionnel (contenu), l’optimisation, le netlinking, et le suivi.

La bonne stratégie pour un netlinking efficace est de mixer les sources de liens, les do et nofollow, les ancres utilisées et d’étaler l’obtention des liens dans la durée pour ne pas être suspecté par notre ami Penguin icon smile Le netlinking après Penguin . Le netlinking se travaille à long terme et doit être modéré.

Parmi les sources de netlinking citées par David, du moins risqué au plus risqué, nous retrouvons :

  • Le guest blogging – Les liens fournisseurs – Le link Baiting (niveau de risque 0/5)
  • Les post sponsorisés  et Les forums (niveau de risque 1/5)
  • Les commentaires de blog  et Les réseaux sociaux  (niveau de risque 2/5)
  • Les annuaires et Les communiqués de presse (niveau de risque 3/5)
  • L’échange de liens  (niveau de risque 4/5)
  • Le Black Hat 5 (niveau de risque 5/5)

Pour chaque source, vous trouverez dans le diaporama les pour et les contre.

Notre conseil ? Essayez d’obtenir le plus de liens naturels possible ou alors de faire en sorte que les liens paraissent « naturels ». Diversifiez les sources, faites un peu de tout, sauf peut-être l’échange de liens et fuyez le black hat. Bien évidemment à chacun de prendre sa décision.

Le netlinking post Penguin, ce n’est pas pour les manchots

Conférence de Sébastien Monnier,  ancien Quality Rater de chez Google, et fondateur de Woptimo.

Sébastien, nous explique 3 concepts que Penguin n’aime absolument pas :

  • La suroptimisation
  • Les liens abusifs
  • Les ancres exactes

Avec ça, nous savons déjà qu’il faut vérifier les ancres, ne pas être très gourmand au risque de suroptimiser le travail de netlinking, et d’une manière générale être dans une optique « naturelle et de bon sens »

Sébastien nous explique également ce qu’est un bon lien et quelle est la principale raison de son existence. Il faut comprendre qu’un bon lien n’est pas forcément un lien avec un fort PR ou un fort Trust, un bon lien est un lien naturel, qui sert à l’internaute, est légitime et a une raison valable d’exister (apporter une valeur ajoutée, une explication, une information supplémentaire, une source pour approfondir le sujet, ..).

Ensuite il faut se mettre dans la peau d’un Search Quality et analyser quelques critères pour se rendre compte de la légitimité du lien : l’ancre, l’url de destination, le contenu, les habitudes linking de deux sites. Si vous n’arrivez pas à trouver une logique de bon sens, le search quality n’en trouvera pas non plus :). Mais si vous pouvez répondre à la question : « Pourquoi ai-je créé ce lien ? » avec une réponse autre que : « Pour le SEO », vous ne risqueriez probablement rien.

Retenez donc qu’un bon lien c’est un lien avec une relation logique et une réelle signification pour l’internaute.

Bon netlinking à tous !

20 réflexions au sujet de « Le netlinking après Penguin »

  1. Si je suis plutôt d’accord avec Woptimo concernant l’attachement à un lien de qualité dans la sémantique d’une page, en revanche j’ai un peu de mal à être en accord avec l’aspect de Refeo.

    Ce n’est pas ce qu’il dit qui est faux mais comment c’est tourné. Obtenir des liens naturels ou qui semble naturels…C’est ce que font 100% des SEO depuis plusieurs années. Il faut aller plus loin et le BH aide souvent au référencement si il est bien fait.
    Rappelons qu’hormis les logiciels crado c’est surtout de l’automatisation et du gains de temps sur des tâches qui peuvent l’être. Le BH n’est pas le maux de toutes les pénalités…

    Concernant le linkbait, faut pas rêver, ça ne sera jamais l’apport le plus massif de vos liens et avoir un lien « linkbait » sur un vieux over blog kikoo lol ça ne m’amuse guère non plus.

    Je pense qu’il faut aujourd’hui être dans la dynamique de à quoi sert mon lien. Si c’est un spamco, est-il bien fait, est-ce pour donner envie de cliquez aux gens qui vont le lire et donc découvrir mon site, etc…
    Evenstood@Guide Leboncoin Articles récents…Prochain tirage Loto ce mercredi 17 avril 2013 pour 7 millions d’euros !My Profile

  2. Hello,

    Intéressant les exemples de linkbaiting proposés dans le diapo 1.

    Pour la seconde partie, deux questions me viennent à l’esprit à propos des quality raters :
    - leur intervention est-elle déclenchée par une alerte d’un filtre Google, et font-il des vérifications sur des sites spécifiques (ceux qui demandent à adhérer à des programmes Adsense/Adwords nottamment) ?
    - considèrent-il les commentaires de blogs (réalisés à la main mais avec ancres optimisées / sur des blogs utilisant Keyword Luv et Co) comme du spam ?

  3. Au fond le linkbaiting n’est pas apporté par le référenceur stricto sensu, mais par l’agence de communication / RP. Le référenceur intervenant selon moi en conseil pour briefer les personnes qui vont créer les contenus qui vont buzzer.

  4. Hello Sylvain,

    Pour avoir discuté référencement avec un employé de Google France il n’y a pas longtemps, je peux te confirmer que l’intervention des quality-raters se fait d’une part sur la base d’éléments qui touchent AdWords (sur les requêtes ayant un gros trafic) et d’autre part effectivement sur les demandes d’adhésion AdSense.

    Personnellement j’aurais plutôt mis les commentaires de blogs à un niveau de risque de 4/5 mais c’est une question de nuances.

    Bon courage à tous.
    Flo’
    Flo@Référencement-dans-Google Articles récents…Referencement 74My Profile

  5. Merci pour le partage des slides !

    Je souhaiterais revenir sur les risques lors d’échange de liens, si elle est bien faite elle peut tous a fait améliorer le positionnement d’un site. après il faut respecter certains critères :
    - L’indexation de la page qui va comporter le lien.
    - La présence de la page sur une requête propre à la thématique.
    - Le nombre et la qualité des liens pointant vers la page.
    - La qualité du contenu rédactionnel de la page

    La stratégie d’échange de liens est certes risqué mais bien faites elle peut entrainer d’excellent résultats :)
    Farid@Blog SEO Articles récents…Télécharger Ebook : Les 10 solutions pour gérer son e-réputationMy Profile

  6. Il faut faire attention aux commentaires de blogs. Il est dit que si votre lien est noyé dans une vingtaine de liens qui pointent vers des sites peux trustés, votre site risque de prendre une claque (ou tout du moins être comptabilité négativement). Comme certains sites ont une pratique un peu laxiste sur la validation des mails et que tout type de commentaires peuvent passer, il faut quand même y faire attention.
    Agence web LIJE Creative Articles récents…Bref, j’étais à la Google Adwords AcadémieMy Profile

  7. Hello,

    @flo : trouvez-vous que signer un commentaire sur un blog qui est dans la même thématique que notre site, avec un commentaire bien construit bien entendu, relève d’un risque « 4/5″ ?
    Romain@blog web marketing Articles récents…Optimiser ses titres d’articles !My Profile

  8. fuir le bh ? c’est bien comme conseil mais la verité c’est que beaucoup des requetes ultraconcurentielles sont trustés par des sites qui ne respectent pas les consignes. Des bons ndd à mots clés qu’ont fait grimper avec des bons backlinks bien pourris avec des signatures spip bref comme d’habitude, c’est un mix… de la à dire qu’il y a un risque de 5/5 pas toujours…
    6buzz.com Articles récents…La Corse, c’est chouetteMy Profile

  9. @ Florence : Merci bien du retour !
    C’est dommage que cette pratique soit aussi « risquée » que les soumissions d’annuaires ou de CP, car elle existe de tout temps sur internet (la plupart des CMS connus proposent un champ « Site Web » sur l’espace de commentaire).

    A la base elle était donc naturelle, il faut donc imaginer que les abus ont conduits à la rendre impopulaire aux yeux de Google.

  10. Je ne comprends pas qu’on puisse dire que le BH n’est pas cher ? Quand on se paye une licence Xrummer + Senuke on passe à la caisse. De plus, l’automatisation = gain de temps et n’est pas égal à liens de mauvaises qualités.
    Il suffit de bien paramétrer.
    lereferenceur@Conseils voyage australie Articles récents…Tout savoir sur le Fruit PickingMy Profile

  11. J’ai bien aimé l’article ainsi que le slideshare mais je reste quand même sceptique sur les risques réels pris par ceux qui linkent comme des gros porcs… Il n’y a pas un jour sur Google où je vois un site peu pertinent truster des requêtes uniquement parce qu’il a une tonne de liens derrière.

  12. Personnellement je ne fais que du white hat, je pense que Google va améliorer ses algorithmes dans le future et que presque toutes les techniques frauduleuses seront détectables.
    yoyo Articles récents…le scalpingMy Profile

  13. Travaillant pour une agence spécialisé dans le netlinking (teliad), j’ai pu noté que les client s’étant orientés vers de l’acquisition d’articles « sponsorisés » avait vraiment profité de la mise à jour. En plus d’être peu risqué, ils apportent un vrai plus au netlinking.

  14. Je pense que les deux principaux aspects visés par pingouin sont les ancres sur-optimisés et la qualité des sites émetteurs de liens. En respectant cela vous avez peu de chance de vous faire touché

  15. Je pense qu’attribuer le même facteur de risque aux annuaires et aux CP n’est pas très pertinent.
    Ces derniers sont clairement plus « pénalisables » que des liens depuis des annuaires…

    Je ne suis pas une experte, mais c’est ce que j’ai pu lire depuis un an …

  16. Penguin a bouleversé complètement la filière du netlinking, elle est tout autant devenue très stricte.
    Désormais, il faut être très précis et conscient avec cette pratique pour ne pas nuire à sa propre site.

  17. Pour ma part je ne pense pas que l’échange de liens soit si risqué. Il suffit d’éviter les échanges A-B ou A-B-C en ayant une monnaie d’échange et dans ce cas ça passe plutôt bien. Il suffit de rester dans la même thématique et d’échanger dans du contenu plutôt que sur des pages « partenaires ».

  18. Pingouin et stratégies de liens (netlinking)
    Obtenir des backlinks, quelle tâche ardue…Si vous bloguez régulièrement et que vous cherchez à améliorer le référencement de votre site, vous devez savoir que l’obtention de Backlinks est une chose essentielle.

  19. Vous devez absolument analyser l’ensemble de votre profil de backlinks. Il faut savoir repérer ce qui d’un point de vue global s’écarte trop des normes que Google a fixées comme étant naturelles. Mais vous devez également savoir identifier les liens un par un pour savoir si Google peut le considérer « factice », et le cas échéant, qu’en faire (modifier, supprimer, désavouer).
    Il ne faut pas chercher plus loin.
    Comment obtenir bons backlinks Articles récents…Moyens d’obtenir des BacklinksMy Profile

  20. Il faut toujours veiller à ne pas avoir des liens factice ou louches aux yeux de GG mais construire des liens de qualité et veiller à ce qu’il y ait un équilibre entre les liens c’est-à-dire le dofollow et le nofollow.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge